ATTAQUE DE LA CGT CONTRE LAB !!! HONTEUX !!!

2016-07-13  

Du 28 novembre au 12 décembre prochains se dérouleront les élections TPE, l'audience syndicale dans les entreprises de moins de 11 salarié-e-s. La CGT a décidé de contester auprès du tribunal d'instance de Bordeaux la candidature de LAB à ce scrutin. La CGT reproche à LAB de ne pas respecter "les valeurs républicaines" et l'utilisation de la langue basque dans ses moyens de communication... HONTEUX !!! Le procès est prévu pour le 28 juillet !

irudia

LAB a donné une conférence de presse ce mercredi matin, 13 juillet, pour dénoncer l'attaque de la CGT.

Voici ce qui a été dit à  cette conférence de presse :

LAB dénonce l'attaque de la CGT !

La CGT est tellement fébrile à l'idée de perdre sa première place sur l'état français qu'elle est prête à sacrifier le travail de petites OS, afin de se rassasier de leurs cadavres.

Après plus de 15 ans d’existence,

Alors que plus personne ne peut contester le travail syndical mené par LAB aujourd’hui,

Alors que depuis plusieurs mois, nous sommes dans la rue auprès des travailleurs et travailleuses à combattre sans retenue-et dans l’intérêt collectif- la dernière réforme « loi travail »,

La centrale Syndicale « Confédération Générale du travail » de Montreuil ne trouve rien de mieux à faire que d’écraser les plus petits syndicats afin de défendre SES intérêts.

Pour LAB, cette attaque est une insulte à tous ceux qui luttent au quotidien à nos côtés contre les attaques du gouvernement et du grand patronat.

Depuis sa création LAB se veut être un outil au service des travailleurs du PB.

LAB, syndicat de proximité qui s'inscrit dans l'évolution de notre territoire, répond à ses réalités et à ses spécificités.

Selon la CGT, LAB irait à l’encontre des valeurs républicaines car nous utilisons le bilinguisme dans nos instances et nos communications.

Cette nouvelle attaque de la CGT n’est pas une simple attaque contre LAB mais bien une attaque plus générale et lourde de conséquences sur bien des points.

1- L’attaque faite à la démocratie

Depuis 2000, LAB existe en Pays Basque Nord et jusqu’à aujourd’hui, mis à part certains employeurs peu scrupuleux, personne n’a remis en question notre légitimité.

Pourtant, nous nous sommes présentés dans de nombreuses élections sans que cela ne pose problème. Prud’hommes2002 et 2008, TPE 2012, et dans les entreprises….

En essayant de marginaliser notre action syndicale, et en essayant de faire invalider notre candidature aux élections TPE, la CGT, veut tout simplement enlever aux travailleurs et travailleuses le droit qu’ils ont de décider. Laisser à la société civile, (ici les travailleurs et travailleuses) la possibilité de choisir est une des bases de la démocratie.

De quoi a peur la CGT ? De débattre ?

Ou simplement peur que notre projet syndical puisse obtenir un large soutien des travailleurs et travailleuses ?

La CGT n’aurait-elle pas tout simplement peur de la démocratie finalement ?

2- L’attaque faite aux travailleuses/ travailleurs et au syndicalisme

Dans le contexte actuel, comment la CGT peut-elle s’attaquer à un syndicat comme LAB qui, depuis plusieurs mois, combat sans retenue -et dans l’intérêt collectif- la dernière réforme anti-sociale « loi travail » ?

Comment la CGT peut-elle faire semblant de ne pas voir que les salarié-e-s demandent plus d’unité et de solidarité ?

Pour LAB, le syndicat doit rester un outil au service des salarié-e-s.

Avec cette attaque, la CGT nous montre vraiment que ses propres intérêts passent avant les intérêts des travailleurs et travailleuses.

Si pour cela il faut utiliser les mêmes moyens que le patronat et écraser le plus petit, elle le fait !!

3-L’attaque faite à la langue basque et au sentiment basque

Si nous regardons de plus près les arguments avancés par la CGT, il paraît évident que son seul problème vis-à-vis de LAB soit l’utilisation de la langue basque au quotidien

Les arguments mis en avant par la CGT pour nous invalider sont faux et infondés. Il s’agit ici d’une attaque frontale contre l’ensemble de la société Basque. Le simple fait d’utiliser le bilinguisme ou de se positionner en faveur de la langue Basque serait -selon la CGT- une mesure discriminante.

Cette vision ultra nationaliste de la CGT s’apparente hélas fortement à la vision d’un parti montant mais qui base son succès sur la division … comme le fait aujourd’hui la CGT en divisant les travailleurs …

LAB a déjà gagné des procès sur les valeurs républicaines, et nous continuerons de le faire. Nous sommes fiers et reconnaissants du travail syndical mené par nos adhérents.

C'est donc aujourd'hui une bataille inutile, stérile et anti sociale que mène la CGT.

La CGT nous fait PERDRE NOTRE TEMPS et notre ENERGIE en nous amenant sur un terrain où personne n’a rien à gagner et où nous avons tous beaucoup à perdre !

Elle n’y arrivera pas !!

La lutte aujourd’hui, doit se faire dans les entreprises, dans la rue et certainement pas dans un tribunal pour écraser le plus petit.

La CGT ne nous fera pas dévier de notre projet syndical, et nous appelons tous les salarié-e-s qui trouvent ces agissements inacceptables, à nous rejoindre massivement, et à s’organiser dans leurs entreprises.

Nous appelons l’ensemble de nos adhérents à venir renforcer les équipes sur le terrain et faire campagne avec nous afin que LAB puisse être présent dans toutes les TPE,

Nous appelons l’ensemble des organisations syndicales, différents syndicats, l’ensemble des acteurs socio-économiques, linguistiques, culturels, politiques à nous adresser leur soutien sous forme de communiqué que nous rendrons public dans les prochaines semaines.

Iruzkinak egiteko aukera desgaituta dago

Mr.Bricolage-Bidarteko langileak borrokan

LAB NOR DA

QUI EST LAB