Grève dans la Fonction Publique Hospitalière

2019-11-26  

Le « plan d’urgence » en faveur de l’hôpital Public présenté le mercredi 20 novembre 2019 par le gouvernement Français n’a d’urgent que l’espoir d’éteindre l’incendie social qu’il a lui-même allumé.

irudia

Le « plan d’urgence » en faveur de l’hôpital Public présenté le mercredi 20 novembre 2019 par le  gouvernement Français n’a d’urgent que l’espoir d’éteindre l’incendie social qu’il a lui-même allumé. Il ne répond à aucune des revendications exprimées par les différents collectifs de professionnels en lutte depuis des mois et par le Syndicat LAB:

  • Ouverture en grand nombre de lits d’aval
  • Dégel du point d’indice et revalorisation générale des salaires
  • Embauches massives

           De plus les mesures proposées sont insuffisantes en quantité et inacceptables sur la forme. Elles sont méprisantes, non équitables, injustes, clivantes et discriminatoires. La vie n’est elle chère qu’en région parisienne ? Nous sommes, par ailleurs, totalement opposés à l’octroi de primes. Ce n’est que de la poudre aux yeux. Ne nous laissons pas aveugler.

 

Samedi 30 novembre et jeudi 05 décembre 2019,

 

le Syndicat LAB lance donc un appel à la grève dans la Fonction Publique Hospitalière.

            Le premier vise à défendre l’Hôpital Public en général : Qualité et proximité des soins, nombre de lits suffisants, revalorisation salariale globale, conditions de travail dignes, matériel adapté aux besoins, une gouvernance hospitalière centrée sur les besoins réels des patients et des professionnels et non sur l’application de politiques économiques ultra libérales,…

            Le Centre Hospitalier de la Côte Basque est le plus important employeur du Pays Basque Nord avec près de 3500 agents répartis sur de nombreux sites. A ce titre, le Syndicat LAB appelle les personnels à prendre part à ce mouvement localement, afin de continuer à dénoncer les difficultés rencontrées spécifiquement par les agents de la Fonction Publique Hospitalière au Pays Basque : précarité, salaires insuffisants par rapport au coût de la vie et du logement, épuisement…

             

           Le second appel à la grève concerne la défense du système de retraite basé sur la répartition et la solidarité. Le Syndicat LAB s’oppose totalement à l’idée d’une retraite par points. Il défend avec force le droit à une retraite digne, autant en termes de revenus qu’en termes de durée de cotisation. Ce système devra correctement prendre en compte la pénibilité de chaque emploi et visera une harmonisation du système de retraite par « le haut » pour éviter clivage et division entre les travailleurs.

 

            Les richesses existent mais elles sont très inégalement réparties. Grâce à une forte mobilisation, il nous parait donc tout à fait possible d’œuvrer en faveur d’un système de soins public et  de retraites justes, dignes et de qualité.

Iruzkinak egiteko aukera desgaituta dago

Mr.Bricolage-Bidarteko langileak borrokan

Ospitaleko langileak greban

Polo Beyriseko MVC elkarteko langileak borrokan

MAIATZAREN LEHENA 2019 (Baiona)

LAB NOR DA

QUI EST LAB