DIMANCHES ET JOURS FERIES JOURS POUR VIVRE!!!

2018-12-13  

Dans les jours qui viennent les demandes de dérogations au repos dominical vont être débattues dans les conseils municipaux ainsi qu'au sein de la Communauté d'agglomération Pays basque. Le syndicat LAB appelle l'ensemble des élu(e)s à montrer leur opposition à ces ouvertures supplémentaires des grands commerces. LAB lance par ailleurs un appel à l'ensemble de la population, appel à ne pas fréquenter ces établissements ces jours là. (voir communiqué)

irudia

Comme chaque année en cette période, les communes sont sollicitées au titre de l’article L 3132-26 du Code de travail qui prévoit que dans les établissements de commerce de détail où le repos hebdomadaire a lieu normalement le dimanche, ce repos peut être supprimé certains dimanches, par décision du Maire prise après avis du Conseil municipal. Le nombre de ces dimanches ne peut excéder 12 par année civile et la liste de ces dimanches est arrêtée avant le 31 décembre, pour l’année suivante.

Il faut savoir que ces commerces ont déjà la possibilité d’ouvrir chaque dimanche jusqu’à 13h et là il s’agit d’ouvertures la journée entière. Ces demandes concernent surtout les dimanches en période de fêtes de fin et début d’année (décembre et janvier) mais aussi parfois en période estivale (juin juillet août).

De son coté, le syndicat LAB tient à souligner sa totale opposition à ces ouvertures et donc à ces dérogations supplémentaires qui peuvent être accordées par le maire. En effet, nous considérons que cela contribue à généraliser le travail dominical et revient donc à banaliser de plus en plus ce jour, faisant passer la logique du commerce avant la dimension conviviale et familiale. Il s’agit selon nous d’une fausse liberté ! Une fausse liberté qui fait plusieurs victimes : les salarié(e)s précaires d’une part, mais aussi les petits commerces de centre ville. En effet, et la majorité des enquêtes effectuées le confirme, dans les villes moyennes et en zones rurales, les petits commerces de centre ville subissent et ne peuvent résister à ces ouvertures dominicales des grandes enseignes. Ce sont des emplois qui disparaissent ainsi…

C’est pour cela que le syndicat LAB appelle l’ensemble des élu(e)s qui seront amené(e)s à donner leur avis sur ce sujet dans les jours qui viennent (lors d’un prochain conseil municipal mais aussi pour certains au sein de la Communauté d’Agglomération Pays Basque) à s’opposer à ces dérogations, à s’opposer à ces ouvertures supplémentaires !

Le syndicat LAB appelle aussi l’ensemble de la population à ne pas fréquenter ces établissements les dimanches. Au final ce sera surtout cela qui fera renoncer les grandes enseignes à ouvrir ces jours-là, des supermarchés désertés devenant une perte d’argent pour ces assoiffés de bénéfices.

Ensemble, défendons plutôt une économie plus locale et plus responsable, une économie sociale et solidaire.

Non au travail les dimanches et jours fériés !

Dimanches et jours fériés, jours pour vivre !

 

 

Fitxategiak

Iruzkinak egiteko aukera desgaituta dago

Ipar Euskal Herriko Kostaldeko Ospitaleko hauteskunde sindikaletan izango gara

LAB NOR DA

QUI EST LAB

Burdin bidearen borroka!

Lehen Brigada Soziala osatua