Les politiques migratoires racistes tuent

2021-10-12  

Aujourd’hui à Ciboure, vers 5h30 du matin, trois jeunes hommes ont perdu la vie et un quatrième est grièvement blessé. Ces personnes étaient sur le long chemin de la migration en train de dormir sur le bord de la voie ferrée entre Saint-Jean-de-Luz et Ciboure. Deux d’entre eux ont été identifiés, ils étaient Algériens et avaient respectivement 28 et 36 ans.

irudia

Aujourd’hui à Ciboure, vers 5h30 du matin, trois jeunes hommes ont perdu la vie et un quatrième est grièvement blessé. Ces personnes étaient sur le long chemin de la migration en train de dormir sur le bord de la voie ferrée entre Saint-Jean-de-Luz et Ciboure. Deux d’entre eux ont été identifiés, ils étaient Algériens et avaient respectivement 28 et 36 ans.

 Ce qui s’est passé aujourd’hui n’est pas un cas isolé. Cela s’est produit majoritairement entre Hendaye et Bayonne, autour d’une frontière militarisée, autour d’une fronitère où le contrôle au faciès est la règle. C’est une conséquence de la politique migratoire raciste que le syndicat LAB dénonce fermement.

 Il y a des liens incontestables entre la migration et le néo-colonialisme. Dans le cadre d'un même processus, l'Europe fortifiée reproduit avec la complicité des administrations du Pays Basque Sud et du Nord ce processus d'exclusion, tout en violant les droits fondamentaux de milliers de travailleurs.euses migrant.e.s, pillant et colonisant des peuples et territoires. Ce sont les pays d'origine de beaucoup de ces personnes, qui envisagent leurs projets migratoires comme plan de survie et de recherche de meilleures conditions de vie.

 Les politiques migratoires racistes tuent !

Iruzkinak egiteko aukera desgaituta dago

LAB NOR DA

QUI EST LAB

Vivre et se loger au Pays ! Espekulazioari ez!

Ekintza Sozialeko Komunitatea sortzeko topaketak

Lan harremanak eta negoziazio kolektiboaren esparrua Ipar Euskal Herrian