LE 22 MARS : GREVE DANS LA FONCTION PUBLIQUE : MANIF 10:30 BAYONNE (devant la Mairie)

2018-03-19  

NON aux nouvelles attaques contre les services publics et les fonctionnaires ! La Sncf, l'Education, la santé.. !! : usagers, étudiant-e-s, retraité-e-s... Toutes et tous concerné-e-s !

irudia

Les réformes appliquées par le gouvernement dans le secteur public et le secteur privé continuent de faire partie de la même stratégie : casser le lien social, la solidarité et le collectif.

En affaiblissant davantage le service public, le gouvernement s’attaque non seulement à ceux et celles qui y travaillent mais aussi à toute la population !

Le 22 mars sera une journée de mobilisation et de grève dans la Fonction Publique pour protester contre les dernières réformes : gel de la valeur du point d’indice, rétablissement de la journée de carence, emploi accru de personnels précaires, suppression de 120 000 fonctionnaires ; suppression détruisant encore un peu plus les services publics censés permettre aux plus défavorisé.es d'avoir accès aux soins, aux déplacements, à l'éducation....

..L’ EDUCATION !? La réforme du Bac et du lycée prévoit la remise en cause du statut des enseignant-e-s, une baisse des horaires, un gonflement des effectifs par classe, et donc une diminution du nombre de postes ! La réforme de l'enseignement supérieur, elle, prévoit la sélection comme réponse à un système défaillant ! Il n'est pas question d'accepter des réformes qui ont pour but de diminuer le coût de l’Éducation et de systématiser et amplifier la ségrégation sociale au détriment des enfants des milieux les plus défavorisés

Certes l'école a besoin d'une refondation mais cela doit venir d'une concertation des professionnels du secteur.

 

Autre secteur où s'exprime la contestation : LA SANTE, avec les agents des hôpitaux et des établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) qui pâtissent cruellement du manque de personnel et de la dégradation de leurs conditions de travail.

 

DIMINUONS LA CASSE EN PAYS BASQUE !!

OUI, cette journée sera l’occasion de revendiquer un service public de qualité, MAIS nous devons aller plus loin que ces journées d’action isolées qui ne permettront pas de faire reculer le gouvernement. Pour sa part LAB est persuadé que nous pouvons limiter la casse en Pays Basque ! Nous avons les moyens de créer des outils pour faire du Pays Basque une ZONE HORS LOI MACRON dans le public comme dans le privé !

LAB le répète, la solution c’est de s’organiser localement, de façon interprofessionnelle et collective. LAB a interpellé à plusieurs reprises les différentes organisations syndicales afin de préparer au mieux et ensemble les conditions nécessaires pour faire reculer ces différentes réformes en Pays Basque. LAB travaille tous les jours pour créer ces outils.

 

LA NOUVELLE COMMUNAUTÉ D 'AGGLOMERATION doit permettre de réinventer un service public de qualité plus proche en répondant aux besoins des citoyen.nes du territoire et en luttant contre la précarité. La reconnaissance administrative et institutionnelle du Pays Basque peut permettre de développer des outils pour s’organiser ainsi localement : cela doit passer par la récupération de certaines compétences comme le TRANSPORT, l'énergie, la santé, le service à la personne, etc.

Iruzkinak egiteko aukera desgaituta dago

Ipar Euskal Herriko Kostaldeko Ospitaleko hauteskunde sindikaletan izango gara

LAB NOR DA

QUI EST LAB

Burdin bidearen borroka!

Lehen Brigada Soziala osatua